Image default
Sciences et technologies

Le modérateur de son des armes conçues pour la chasse est désormais autorisé

Le modérateur de son des armes conçues pour la chasse est désormais autorisé
Notez cet article

La détonation des coups de feu lors des parties de chasse est désagréable pour les oreilles d’une part, et fait fuir le gibier d’autre part. Le modérateur de son permet de réduire ce bruit d’explosion produit pendant le tir, mais a été longtemps interdit. Cet accessoire a toutefois récemment été autorisé par la loi, une décision toutefois sujette à polémique.

Les détonations sont dangereuses pour les oreilles

Les coups de feu font du bruit qui fait s’enfuir le gibier ou qui l’incite à mieux se terrer. Mais plus que le risque pour le chasseur de rentrer bredouille, les déflagrations nuisent particulièrement à leurs oreilles et, à la longue, peuvent altérer la qualité de leur ouïe ou les rendre sourds.

En effet, ils résonnent bien près des pavillons auditifs quand l’arme est épaulée. Les chasseurs doivent alors souvent porter des accessoires adaptés pour protéger leurs tympans. Si les cache-oreilles et casques utilisés aident à réduire l’impact de la détonation sur l’ouïe, ils peuvent toutefois causer un inconfort plus ou moins notable pour la mise à l’épaule de l’arme.

Le modérateur de son, les avantages

Le modérateur de son est un petit dispositif placé à la tête du canon. Il est également appelé « silencieux » ou « réducteur de son ». Il ne permet pas de masquer entièrement le coup de feu, mais réduit le bruit produit de 10 % à 30 %.

En fonction des modèles, il ramène la puissance de l’explosion vers les 140 décibels réglementaires, le seuil de danger pour une exposition non permanente selon les experts de l’ouïe. Longtemps proscrit, son usage est désormais légal depuis début 2018. Parmi les avantages de l’utilisation de cet accessoire figure également la diminution remarquable du recul de l’arme, ce qui contribue à favoriser le confort au moment de tirer.

Un outil qui n’a pas l’approbation de tous

S’il apporte un meilleur confort aux chasseurs, il a quand même des inconvénients comme l’aspect esthétique, l’augmentation du poids du fusil et son effet sur l’équilibre de ce dernier ou encore l’impact sur la visée. Les tirs successifs font aussi parfois chauffer le modérateur. Par ailleurs, sa mise en place nécessite un filetage de précision de l’extrémité de l’arme si elle n’en est pas déjà dotée.

Enfin, ses détracteurs, notamment les protecteurs des animaux, considèrent que cet outil facilite le travail des braconniers et rend plus difficile celui des gardes-chasse. La sécurité des promeneurs est également soulevée comme les risques pour ces derniers de recevoir une balle s’ils n’entendent pas les déflagrations alentour.