Image default
Arts & Culture

Comment peindre un tableau à l’huile ?

Vous voulez vous lancer dans la peinture l’huile ? En plus d’avoir une base en dessin ou en peinture, se familiariser avec les outils et le style sont indispensables. Pour les débutants et ceux qui souhaitent apprendre, voici quelques astuces données par Marcel Spilliaert, plateforme d’achat de peinture en ligne.

Avoir les matériels nécessaires

Pour peindre un tableau à l’huile, il faut au moins disposer d’un minimum de matériels dont les pinceaux, les couleurs, le médium, le diluant et le support. L’idéal est de s’offrir un coffret prêt à l’emploi avec tout le matériel indispensable. Il est également possible de choisir ces éléments à l’unité. Pour ce qui est de leur qualité, il est recommandé de se renseigner sur les meilleures marques.
Pour la palette en particulier, les modèles jetables sont conseillés. Cela permet d’éviter de la nettoyer après chaque séance. Si vous ne voulez pas en acheter, vous pouvez vous servir des assiettes en plastique qui sont non seulement jetables mais qui sont aussi recyclables.

Se préparer

Lors de la réalisation d’une peinture à l’huile sur tableau, comme le séchage est long, vous pouvez appliquer plusieurs techniques et essayer tous les effets possibles. Néanmoins, des moments de préparation sont nécessaires, ce qui n’est pas le cas avec les techniques aqueuses.
Le diluant et le médium étant nocifs pour la santé, leur usage dans une pièce aérée est recommandé, notamment pour éviter d’inhaler les particules toxiques qu’ils dégagent. Il convient de déposer le support sur le support utilisé (un chevalet ou bien une table). Pour les droitiers, le matériel doit se trouver à droite et vice versa pour les gauchers.

Par où commencer ?

Quand tout est enfin prêt, commencez par les figures ou les images que vous souhaitez peindre, en fonction de l’inspiration qui vous vient. Certaines personnes auront besoin des modèles, d’autres laisseront leur imagination leur guider.
Il ne faut pas oublier que la peinture à l’huile est plus difficile à appliquer. C’est pour cette raison que le médium est indispensable. Celui-ci enrichit les couleurs de matière grasse. Elles deviennent alors plus fluides, consistantes et brillantes. Pour les débutants, le diluant ne doit servir que lorsqu’il est nécessaire de nettoyer les pinceaux.
Petit à petit, vous pouvez pratiquer de nouvelles techniques un peu plus compliquées mais l’idéal est de commencer par des sujets avec des détails limités, sur un petit format. Le plus important n’est pas de terminer un joli tableau mais plutôt de comprendre le fonctionnement et l’usage de tous les outils. Vous pouvez aussi apprendre progressivement, à mélanger les couleurs, à doser le médium et à comprendre comment utiliser les différentes touches de pinceaux.

La règle du « gras sur maigre »

Cette règle est l’une des bases que vous devez absolument connaître quand vous décidez de vous mettre à la peinture à l’huile sur tableau. En gros, le principe est d’appliquer une couche plus grasse que la précédente, chaque fois. Ceci permet à l’œuvre de sécher adéquatement mais aussi de durcir et de vieillir convenablement, grâce à la siccativation.
Pour que ce phénomène agisse naturellement, vous devez laisser une surface toujours plus molle ou plus grasse que la profondeur. Étant donné que les couches externes sont les premières à siccativer, elles bloquent l’entrée de l’oxygène jusqu’au cœur de la peinture.
Pour différencier une peinture grasse d’une peinture maigre, il suffit de voir sa texture. Une fois mélangée avec de la résine ou de l’huile, elle devient naturellement glissante ou brillante. Elle donne un rendu cassant, jaunissant ou coulant. Le produit maigre présentera quant à lui une peinture plutôt sèche. Il est donc nécessaire de respecter les règles et les principes de base de la peinture à l’huile pour ne pas ruiner l’œuvre.

Related posts

Vivre dans un intérieur à la décoration industrielle

Christophe

Peut-on faire confiance aux sites de vente en ligne d’œuvre d’art ?

Tamby