Image default
Business

Le Languedoc-Roussillon, une terre viticole en pleine renaissance

Le Languedoc-Roussillon a longtemps été une terre de vin de masse. Mais depuis quelques années, le vigneron de la région se sont affranchis de l’ombrage porté par la vallée du Rhône, la Bourgogne ou le Bordelais, et portent leurs vins à un niveau sans cesse supérieur.

La métamorphose du Languedoc-Roussillon

Selon les spécialistes l’identité viticole du Languedoc-Roussillon est désormais bien établie. Le mouvement a commencé il y a une trentaine d’années. A l’époque, la production régionale était centrée sur des vins fortement alcoolisés et sans grand intérêt gustatif. Mais actuellement, un domaine viticole en Languedoc-Roussillon a désormais un grand potentiel. Les vignerons ont déserté les plaines et ont investi les coteaux pour marquer ce qu’on appelle “la révolution viticole languedocienne”.

Cette nouvelle génération de vignerons a su produire des vins qui correspondent davantage à la personnalité de la région, en particulier des vins rouges. Un domaine viticole en Languedoc-Roussillon se distingue désormais par ses crûs généreux, équilibrés et légers, rassemblant la palette aromatiques du pourtour méditerranéen. Les discussions sur les cépages et les appellations autour éd la notion de terroir n’ont plus lieu d’être, car le style a largement dépassé le cadre de l’encépagement. Les cépages originels comme le carignan, le macabeu, le cinsault ou encore le grenache ont de leur coté achevé leur cycle de renouvellement.

Dans le Languedoc-Roussillon, les vins rouges paraissent en général d’un niveau supérieur à celui des rosés et des blancs. Peu à peu, les modèles de production évoluent vers de grandes cuvées non boisées, même si le style extrêmement mûri hérité des années 1990-200 a toujours cours et est disponible sur certains marchés. Les appellations se sont également multipliées, et certains producteurs n’hésitent plus à sortir du cadre contraignant des AOC pour élaborer des cuvées plus personnelles.

Les appellations et les cépages du Languedoc-Roussillon

Les domaines viticoles du Languedoc-Roussillon se sont profondément restructurés, passant de 450 000 à 218 000 hectares, mais ont énormément gagné en qualité. Le vin languedocien est aujourd’hui reparti en cinq grandes catégories : les vins sans indication géographique, les IGP d’Oc, qui représentent trois tiers de la production, l’appellation régionale, la dénomination de l’AOC Languedoc et les AOC.

Côté cépages, le rouge est dominé par le Syrah, le grenache noir, le carignan, le merlot, le cinsault, le cabernet-sauvignon, le mourvèdre et l’alicante. Parmi les cépages blancs, le chardonnay fait figure de star incontestable, mais est talonné par le sauvignon, le vermentino, le piquepoul, le colombar, le mauzac, le grenache blanc, la marsanne et le muscat.

A lire aussi

Ce qu’il faut savoir sur les aides à la personne

Claude

Pourquoi investir dans un domaine viticole dans le Sud-Ouest ?

Claude

En quoi consiste l’entrepreneuriat aboutissant à la formation d’une entreprise ?

administrateur

Comment et pourquoi intégrer le marketing de contenu à sa stratégie d’entreprise ?

Claude

Zoom sur la gestion des contenus web

Claude

Les bornes escamotables sont-elles efficaces contre d’éventuels actes terroristes ?

Claude

Découvrez les avantages de s’adresser à une agence de voyage d’affaires

Claude

Comment souscrire un prêt personnel rapide ?

Laurent

Comment avoir son indépendance financière ?

administrateur