Image default
Enseignement & formation

Couvreur professionnel, un métier à risque ?

Le couvreur est un professionnel qui s’occupe de la pose, de l’entretien et de la réparation des toitures. Ce métier n’est pas fait pour tout le monde du faut qu’il nécessite des capacités et savoir-faire particuliers. En effet, le travail du couvreur est surtout un travail manuel. La maitrise parfaite des outils de travail est donc primordiale. Mais également, les risques liés à l’exercice de la profession sont nombreux. C’est pourquoi les conditions de travail du couvreur sont minutieusement encadrées par la loi, notamment en ce qui concerne les règles de sécurité à suivre.

Quels sont les risques liés à la profession ?

Tout d’abord, le travail se fait en plein air. Tout professionnel dans le domaine de toiture comme ce couvreur dans le 41 est alors exposé au vent, au froid, aux rayons ultra-violets… Aussi, il est tout à fait possible de tomber depuis la toiture. Et il faut préciser qu’une chute de hauteur pourrait engendrer de graves traumatismes. Dans certains cas, des accidents mortels. Il existe plusieurs causes de la chute de hauteur. On peut par exemple citer le cas des pentes glissantes, des échelles mal entretenues ou mal attachées, des échafaudages instables …

L’utilisation des outils et machines présente également des risques pour la santé du couvreur. En fait, leurs effets sonores ou les produits chimiques et les poussières qu’ils dégagent sont nuisibles pour la santé. En outre, ces outils sont susceptibles de couper facilement. La moindre inattention pourrait provoquer des blessures.

Le couvreur s’expose également à des risques relatifs à sa posture et aux manutentions des matériaux. Le métier exige des postures assez contraignantes tout au long d’une journée entière. Par exemple, pour la pose des tuiles, le couvreur doit s’accroupir ou se mettre à genoux pendant des heures. Il doit aussi manier de lourdes charges et déplacer de gros bois ou des métaux. Tout cela aura pour conséquence des lésions au niveau des articulations et de la colonne vertébrale ainsi que des douleurs au niveau des muscles.

Enfin, il ne faut pas oublier les risques électriques dus par les installations électriques, les câbles ou encore les prises défectueuses.

Quelles sont les mesures de prévention des risques ?

Une bonne organisation du travail est la clé de toute réussite. Le chantier doit être organisé scrupuleusement depuis le moindre détail jusqu’aux gros œuvres. Cette organisation préalable concerne aussi bien la circulation des personnes que l’emplacement des matériaux de travail. Cela faciliterait les déplacements et éviterait les va-et-vient dans le chantier. L’installation des différents matériaux doit également être étudiée en amont.

En ce qui concerne l’exécution des travaux en hauteur, le Code du travail prévoit qu’ils doivent être effectués à partir d’un plan de travail respectant les normes de travail et garantissant la santé et la sécurité du couvreur et de ses collaborateurs.

Dans tous les cas possibles, il faut que les opérations s’effectuent au sol. Cela pour éviter les chutes et les accidents qui peuvent survenir du haut de la toiture. Il est donc recommandé de ne faire monter que les matériaux prêts à l’emploi. En plus, pour prévenir les chutes, prévoyez des accès sécurisés comme une passerelle, un filet ou un dispositif antichute. La plupart du temps et selon les travaux à effectuer, le couvreur utilise aussi un échafaudage qui doit respecter les conditions requises.

Enfin, pour sa sécurité personnelle, le couvreur doit se protéger à l’aide des équipements de protection individuelle. Il doit porter un casque de chantier et des vêtements adaptés aux travaux, mettre des lunettes de protection contre les fumées et les poussières ainsi que des gants. Mais aussi, bien choisir des chaussures ou des bottes antidérapantes.

A lire aussi

Les jeunes d’aujourd’hui et la nouvelle technologie

Irene

Comment évoluer professionnellement ?

Journal

Comment augmenter les chances de décrocher un emploi ou de réussir un business ?

Irene

Pourquoi est-il si important de suivre une formation CAP Petite-Enfance en 2020 ?

Odile

Devenir menuisier aluminium : formations, qualités requises, missions et carrière

Claude

A qui faire confiance pour une formation profesionnalisante ?

Claude

Les critères requis au métier de couvreur

Tamby

Couvreur professionnel : Tout savoir sur ce métier

Tamby

Réussir à trouver son premier emploi grâce à la formation par alternance

Journal