Image default
Tendance

Astuces pour bien distinguer les montres suisses automatiques

Une montre est utilisée comme un accessoire de mode à part entière. Il existe plusieurs modèles sur le marché. Et les marques suisses représentent la gamme de luxe. Force est, pourtant, de constater que les contrefaçons sont légion. Faute de connaissance en la matière, il peut être très difficile d’éviter les pièges. En outre, tout le monde n’est pas forcément en mesure de faire la différence entre tous les systèmes existants. Entre le mouvement automatique et manuel, il est très facile de s’y perdre.

Qu’est-ce qu’une montre suisse automatique ?

De prime abord, une montre automatique n’a pas besoin de piles. Ainsi, son utilisation est beaucoup plus pratique. Par contre, il faut avouer qu’elle est plus chère que les autres types. Par ailleurs, le site web de Louis Chevrolet en présente toute une panoplie.

Dans le cadre de ce principe, les mouvements du poignet alimentent l’accessoire. Pour ce faire, pièce rotative est reliée au mécanisme de remontage. Si elle fonctionne très facilement, il faut savoir que la montre automatique s’arrête lorsqu’elle n’est pas portée. C’est logique étant donné la nature de sa source d’alimentation.

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que les montres suisses suscitent un grand engouement auprès des amateurs. En fait, cette collection est plus qu’une simple montre. Certes, elles sont pratiques, comme tous les autres modèles. Mais elles gagnent, en sus, en esthétique. D’autant plus que les montres suisses incarnent le luxe et la durabilité.

Quelles différences entre tous les mouvements ?

Il existe un grand nombre de mouvements de remontage. La mécanique est la plus courante. Celle-ci se décline en deux catégories dont l’automatique et le manuel. Afin de savoir si une montre automatique fonctionne, il suffit de remuer son poignet après quoi le bruit du mécanisme devrait être perçu. Par contre, la mécanique manuelle doit être actionnée avec la couronne chaque fois que vous l’utilisez. Leur principal point commun est qu’elles ne nécessitent pas de piles.

Ensuite, la montre hybride utilise les capacités particulières du Quartz. Ainsi, elle n’a pas non plus besoin de piles. En fait, la montre à Quartz allie le système mécanique et électronique dans un seul dispositif. Quant à la montre connectée, elle est sans doute la plus révolutionnée de toutes. Seulement, son prix n’est pas accessible à tout le monde. D’ailleurs, elle dépasse largement les montres suisses automatiques sur ce point. Elle est reliée à un Smartphone pour se mettre en marche.

Les astuces pour reconnaître les vraies montres

À première vue, les contrefaçons proviennent essentiellement de la Chine, du Japon et de la Suisse. Fabriquées avec beaucoup de minuties, ces fausses montres peuvent vraiment ressembler à des vraies comme deux gouttes d’eau. Si les copies de grade 5 et 4 sont de piètre qualité, elles commencent à se rapprocher de l’original à partir du grade 3. Arrivées au grade 1, très peu de personnes s’en sortent. L’alliage utilisé peut être un indice pour les différencier. Le prix peut également aider. Dans ce sens, un coût relativement bas ne présage rien de bon. Quant aux contrefaçons suisses, seul le mouvement de la montre peut vous mettre sur la bonne piste.

Related posts

Manucure française gel, semi-permanent et classique: comment le faire?

Irene

Les différentes significations de la tête de mort

Redactissimo

La chemise et les bons accessoires à elle – comment les choisir

Irene

Les meilleures chaussures pour rester debout toute la journée

Tamby

Les essentiels à savoir sur les nœuds papillon en bois

Irene

Le basique de votre placard

Redactissimo