Image default
Internet

Comment sécuriser un compte Facebook ?

Facebook est le média social le plus utilisé dans le monde. Il compte actuellement plus d’un milliard d’abonnés et il fait partie des applications que les pirates, les arnaqueurs et les escrocs utilisent pour parvenir à leurs fins.

De nos jours, beaucoup d’internautes se plaignent parce qu’ils ont été identifiés dans des vidéos à caractère sexuel ou parce que quelqu’un d’autre a publié des messages avec des gros mots ou des photos nues sur leur mur. Eh bien, pour prévenir cela et pour éviter que d’autres choses plus pires ne vous arrivent, découvrez dans cet article ce qu’il faut faire pour bien sécuriser un compte Facebook.

Choisir un bon mot de passe

Eviter les mots de passe trop faciles à deviner

Pour commencer, il vous est tout d’abord conseillé de choisir un bon mot de passe. Si vous utilisez en effet un code facile à deviner, les hackers n’auront pas de mal à accéder à votre compte. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez opter pour un mot de passe très long et complexe que vous risquez d’oublier vous-même.

Jusque-là, les types de mots de passe à éviter sont : les combinaisons simples telles que 123456 ou qwerty ; le prénom des personnes qui vous sont chères ; le nom de votre équipe favori ; le nom de votre artiste préféré ; le nom de votre animal de compagnie et votre passion telle que la guitare, la danse ou la natation.

Utiliser la méthode phonétique ou la méthode des premières lettres

En fait, vous pouvez utiliser des méthodes simples pour inventer un mot de passe sécurisé. Vous pouvez par exemple vous servir de la méthode phonétique qui consiste à saisir les mots tels que vous l’entendez, sans respecter les règles de vocabulaires et de grammaires classiques. Du coup, si vous voulez donc renseigner « J’ai acheté huit CD pour cent euros cet après-midi », vous n’avez qu’à écrire « ght8CD%E7am ».

L’autre méthode qui se rapproche de celle-ci également est la méthode des premières lettres. Comme son nom l’indique, vous n’avez donc qu’à insérer toutes les premières lettres de votre phrase. Ainsi, si vous voulez dire « Un tien vaux mieux que deux tu l’auras », vous devez juste taper « 1tvmQ2tl’A ».

Comme vous le voyez dans ces exemples, il ne faut pas hésiter à jouer avec les majuscules, les minuscules, les chiffres et les caractères spéciaux pour rendre le code moins évident. Puis, il faut utiliser au moins 8 caractères.

Privilégier un mot de passe différent pour chaque service

Par ailleurs, notez que d’autres conseils qui méritent aussi d’être soulevés en matière de mot de passe. De un, il vous est suggéré de ne pas utiliser le même mot de passe pourtous les sites.

Si vous utilisez par exemple « 1tvmQ2tl’A » pour vous connecter à Facebook, optez pour un autre code de type « hjo45t’l6sD » pour vous connecter à un autre réseau social de type Twitter ou  Instagram. Comme cela, les hackers n’arriveront pas à accéder à votre compte Facebook même s’ils connaissent le mot de passe de vos autres comptes de réseaux sociaux.

Changer régulièrement le mot de passe

De deux, songez aussi à changer le plus fréquemment possible votre mot de passe. L’idéal est de le renouveler au moins une fois par mois, mais si vous avez peur de l’oublier, vous pouvez le modifier tous les mois. Et quand on dit changer c’est vraiment changer. Ce n’est pas la peine d’ajouter uniquement un chiffre ou une lettre à la fin car cela peut faciliter les tâches aux hackers. Essayez de trouver une toute nouvelle phrase à abréger.

Opter pour une question de sécurité maline

Enfin, soyez également malin lorsque vous déterminez la question/réponse de sécurité car si le hacker vous connaît bien, il pourra donner une réponse exacte à celle-ci. Si par exemple vous choisissez comme question : Comment s’appelle votre professeur de Maths ? Le hacker pourrait bien connaître la réponse s’il faisait partie de votre promotion au Lycée ou au Collège.

Et il en va de même si vous sélectionnez comme question : Quel serait le prénom de votre futur enfant ? Puisque si le hacker a vécu quelques mois ou quelques années avec vous, il peut connaître le prénom de petite fille ou de petit garçon que vous adorez.

Ne jamais poster des informations personnelles sur Facebook

Avant de poster quoi que ce soit sur votre mur, tâchez de vérifier que vous ne renseigniez pas des informations personnelles sur vous. C’est justement ce que les hackers attendent sur les réseaux sociaux et une fois qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent, ils n’hésiteront pas à pirater facebook et à propager des vers ou d’autres programmes malveillants. Puis, ils pourront aussi voler vos données et gâcher votre vie par tous les moyens.

Parmi ces informations, il y a lieu de citer par exemple : votre date de naissance, votre numéro de téléphone et votre adresse. Les gens malintentionnés peuvent effectivement les utiliser pour accéder à votre compte bancaire ou à vos données personnelles. Et ils pourront aussi s’en servir pour vous contacter directement et pour vous harceler.

Mis à part cela, vous devez aussi éviter de publier les photos de vos proches, notamment des autres membres de votre famille, sur votre mur car les hackers peuvent les utiliser pour parvenir à leurs fins. Ils peuvent par exemple les prendre et les photoshoperou les prendre et les diffuser partout.

Utiliser les paramètres de sécurité et de confidentialité proposés par Facebook

Enfin, vous devez aussi consacrer un peu de temps pour regarder toutes les options que Facebook vous propose dans les Paramètres. Vous pouvez effectivement activer certains dispositifs de sécurité tels que les alertes en cas de connexions non reconnues, la double authentification et la géolocalisation.

Sinon, vous pouvez aussi y voir d’autres raccourcis de confidentialité de type : Qui peut voir mes contenus ? Qui peut me contacter ? Comment empêcher quelqu’un de me contacter ? Et qui peut me trouver avec une recherche ?

Dans l’onglet « Historique personnel », vous pouvez également retrouver toutes vos publications, toutes les publications dans lesquelles vous êtes identifiées, les mentions J’aime, réactions et commentaires, les contacts ajoutés ou supprimés, les invitations envoyées ou reçues, les différents groupes et les évènements que vous avez créés.

Ces informations s’affichent par ordre chronologique d’ajout sur la plateforme, c’est-à-dire de la plus récente à la plus ancienne. Ainsi, vous pouvez donc les regarder pour voir si vous êtes le seul à utiliser votre compte ou si quelqu’un d’autre s’en est aussi servi.

 

A lire aussi

Référencement naturel (SEO) : nos conseils pour une stratégie efficace

Claude

Comment booster le référencement de votre site sous WordPress ?

Irene

Uptobox, un hébergeur de fichier pour votre site

Tamby

Pourquoi créer un site internet ?

Irene

Comment stopper les spams dans votre boîte mail ?

Laurent

Joom, une plateforme de vente en ligne

Tamby

Déploiement de la 5G en France, quels sont les promesses de la technologie

administrateur

Les avantages de faire un audit de son nom de domaine

Irene

Les meilleures astuces pour cartonner sur Instagram

Irene