Image default
Société

Pour la protection des animaux : dénoncer les chasses traditionnelles

Depuis très longtemps, la chasse figure parmi les héritages culturels dans le sud de la France. Il existe de multiples types de chasses qui sont jusqu’à présent utilisés par de plus en plus de
personnes. Cependant, il faut bien avouer que la vie des oiseaux est dangereusement menacée par cette culture. Avant d’entrer dans le vif du sujet, citons d’abord les différentes formes de chasses traditionnelles que dénonce la ligue protectrice des animaux.

Différents types de chasses traditionnelles dites « barbares »

Parmi les plus reprochées, la chasse à la glu constitue l’héritage le plus monstrueux. Cette pratique ne date pas d’hier. Elle a eu déjà lieu depuis l’époque de la Grèce antique. Afin de la mener à bien, les chasseurs utilisent des branches d’arbres ou tiges en bois pour attraper les oiseaux. Dans la majorité des cas, les animaux restent encore vivants quand ils sont capturés. Et bon nombre d’organisations comme l’Association nationale de défense de la chasse à la grive dénoncent fermement cette action barbare.

Les tenderies font aussi partie des chasses traditionnelles pratiquées jusqu’à présent. Pour ce faire, le chasseur se sert d’un lacet qui se resserre sur la patte, le cou ou l’aile de l’animal pour le piéger. Il est certain que la proie sera blessée sur le champ. Il lui est impossible de voler ou même de bouger.

Quant à la chasse aux pantes, il s’agit de mettre des filets sur la terre et l’objet se referme tout de suite quand l’oiseau se déplace dessus.

Pour la chasse aux matoles, les chasseurs font usage d’une cage en fer pour capturer l’oiseau. Et la tendelle consiste à se servir d’une grosse pierre plate et des bâtonnets. Une fois l’oiseau sautillant sur le piège, il sera vite écrasé par le caillou. À signaler que ce type de chasse est rarement utilisé à présent.

Que peut-on faire contre la chasse ?

Même si les chasses sont considérées comme un divertissement ou héritage culturel, de multiples citoyens les combattent par amour pour les animaux. De même, il existe un grand nombre d’associations qui ont fait le maximum pour contrer cette barbarie. Parmi eux, la Ligue pour la Protection des Oiseaux a porté plainte contre la France pour dénoncer les chasses traditionnelles. Le combat a porté ses fruits, car l’État a décidé d’imposer des quotas. Même si la ligue trouve ces derniers trop bas, on peut dire que cette étape est déjà un bon début.

Si vous aimez les animaux, vous apprécierez le portail animal.ch, qui vous donnera de nombreux conseils intéressants pour prendre soin d’eux plutôt que les tuer et/ou les torturer.

Related posts

Le numéro Siret d’une association : pourquoi s’en servir ?

Tamby

Assurance animal : ce qu’il faut savoir pour ne pas se tromper

Laurent

Nos conseils pour organiser un apéritif entre amis réussi

Claude

Quand faut-il envoyer votre faire part de mariage ?

Journal

Pourquoi choisir le divorce rapide ?

Journal

Comment publier une annonce légale pas chère ?

administrateur