Image default
Commerce et économie

La cession d’une pharmacie : les démarches à suivre pour réussir ce type de projet

Dans l’exercice de leur métier, les pharmaciens sont dans l’obligation de respecter certaines règles. Quand ils partent à la retraite, sont décédés ou souhaitent ouvrir un établissement dans une autre ville, ils doivent céder leur officine entre de bonnes mains. Ainsi, ils éviteront les problèmes d’approvisionnement de médicaments dans une zone donnée, tout en préservant la santé publique. Pour la réussite d’un tel projet, voici comment s’y prendre.

Bien se préparer pour réussir la cession d’une pharmacie

La vente de pharmacie est avant tout un projet qui demande une mûre réflexion avant de se lancer. Tout d’abord, il s’agit de confier la gestion du fonds de commerce à un autre pharmacien. Ce dernier doit également continuer à prendre soin de la clientèle. D’autres paramètres, comme le nombre d’employés et le chiffre d’affaires mensuel, sont de même à prendre en compte. Le nouveau propriétaire doit aussi effectuer les différentes démarches administratives. À noter qu’il n’est pas nécessaire de demander une nouvelle licence.

Cependant, il est utile de réaliser une déclaration d’exploitation auprès du Conseil de l’Ordre des Pharmaciens ou CROP. Celle-ci doit être effectuée au moins trois mois avant la date d’ouverture de l’établissement. La cession d’une officine peut être difficile à accomplir, car l’actuel propriétaire se doit de garder ses projets confidentiels au moins pendant quelques mois. Il se peut que les collaborateurs s’inquiètent de leurs sorts s’ils apprennent que la pharmacie fera l’objet d’une vente prochainement. C’est la raison pour laquelle il est plus judicieux de garder la confidentialité du projet.

Recourir à un expert spécialisé dans le domaine

Le meilleur moyen de réussir un tel projet est de faire appel à un notaire spécialisé dans la cession d’officine. Il est le plus à même d’estimer avec exactitude la valeur du dépôt de médicaments, entre autres. Ce professionnel se charge aussi de fournir au vendeur un document justifiant le prix affiché. Il est également important de préciser que l’évaluation des coûts varie en fonction des dimensions des locaux, du potentiel de développement du commerce, de la localisation géographique, etc. L’intervention de ce prestataire permet au propriétaire de lui confier la recherche d’acheteurs potentiels. Avant la réalisation des nombreuses démarches, l’acheteur va négocier le prix et prévoir le mode de paiement adapté. Le rôle du spécialiste consiste à guider les parties prenantes pour accélérer la transaction.

Vendre une officine demande au moins 6 mois d’attente pour que toutes les formalités soient en bonne et due forme. Effectivement, l’acquisition des murs va rallonger ce délai. L’interlocuteur intervient pour mettre l’annonce de pharmacie en ligne. Ce qui simplifiera la recherche des acquéreurs potentiels. Dans tous les cas, la négociation des tarifs avec tout acheteur intéressé par l’établissement relève de ses compétences. En cas de nécessité, l’expert peut s’occuper de trouver le bon financement pour un projet de ce genre. La plupart des professionnels sont en effet en relation avec des établissements bancaires. Une fois la date de vente confirmée, il est du devoir du propriétaire d’informer son équipe. La diffusion de cette information doit être faite 60 jours avant la cession au plus tard.

 

A lire aussi

Portes et Fenêtres en aluminium ou PVC : le guide pour choisir

Christophe

Pourquoi faire appel à un expert comptable ?

Irene

Les clés pour trouver la viande bio facilement

Journal

Comment se faire remarquer par l’objet publicitaire ?

Irene

Investir de manière rémunératrice sur le Forex, depuis le Pakistan

Redactissimo

Pour une recherche au service du monde économique

Journal

Bien manger le midi en faisant son choix directement en ligne

Journal

Savoir s’orienter dans l’investissement immobilier en optant pour la SCPI

Irene

Les principaux avantages de l’externalisation comptable

Irene