Image default
Société

Comment bien choisir une bouteille de champagne ?

De manière générale, les consommateurs de vin ouvrent une bouteille de champagne, uniquement lors d’occasions spéciales. Il est donc plus rare de trouver des connaisseurs de ce type de vin que pour un blanc, rouge ou encore un rosé. Alors, comment devrait-on choisir une bouteille de champagne ? Voici quelques éléments qui devraient être pris en compte.

Choisir une grande marque : une décision sage

Pour les lecteurs qui cherchent à acquérir une bouteille de champagne en vue d’un événement prochain, et qui ne désirent pas étudier le sujet en profondeur, mais veulent tout de même faire belle figure en apportant une bouteille appréciée de tous (incluant les connaisseurs), il est préférable de choisir un grand nom de Champagne. En effet, on peut difficilement se tromper sur la qualité d’une bouteille de Dom Pérignon, de Veuve Clicquot ou encore d’un Moët & Chandon. Pour en choisir une parmi cette dernière, cliquez ici.

Que doit-on rechercher sur l’étiquette d’une bouteille de Champagne ?

La première donnée à rechercher sur l’étiquette de la bouteille est la provenance. En effet, il existe de nombreux vins mousseux qui sont concurrents des vins de Champagne. Il faut donc tout d’abord s’assurer que les vignes ont bien été cultivées dans cette région. Ensuite, on cherchera à connaître la teneur en sucre, qui est décrit par la mention brut, doux, sec et autres. Le champagne le plus sucré portera la mention doux, alors qu’à l’inverse le brut nature n’en contiendra pas ou encore très peu (entre 0 et 3 grammes par litre, et provenant uniquement du sucre naturel contenu dans le raisin). Le millésime, s’il est indiqué, permet de savoir si la bouteille provient d’une année reconnue comme étant une bonne cuvée, ou non. D’autres informations, telles que l’identification du cépage et la date de dégorgement, aideront les plus fins connaisseurs à mieux choisir leur bouteille de Champagne.

Quels cépages en Champagne et comment choisir celui le mieux adapté à notre goût ?

La réponse à la première question est que l’on retrouve deux cépages rouges en Champagne, qui sont le pinot meunier et le pinot noir, ainsi qu’un blanc qui est le chardonnay. Auparavant, les vins de Champagne étaient tous composés d’un mix de ces différents cépages. Aujourd’hui, il existe des mono-cépages qui permettent au vin de mettre de l’avant des caractéristiques bien précises.

Pinot noir

C’est le cépage le plus populaire en Champagne, représentant 38 % des surfaces cultivées. Les vins les plus corsés de la région misent particulièrement sur celui-ci. Cependant, il est plus difficile à presser que les deux autres, car les vignerons doivent éviter que le jus ne soit coloré.

Pinot meunier

Le second cépage en Champagne est le pinot meunier (31 %). Il offre un vin plus fruité et peu acide. Il peut être commercialisé et bu plus rapidement que les deux autres. C’est celui que l’on utilise pour les lier tous entre eux, dans les bouteilles contenant une variété complète des cépages.

Chardonnay

Cela peut paraître étrange que le chardonnay soit l’unique cépage blanc et qu’il soit minoritaire dans la région (30 %), puisque les champagnes ont tendance à avoir une teinte dorée qui se rapproche plus des vins blancs que des vins rouges. C’est celui qui donne de la fraîcheur, et de la finesse aux assemblages des différents Champagnes. On cultive aussi, mais en très faible quantité, le pinot blanc, le pinot gris, l’arbane et le petit meslier dans la région. Cependant, à eux quatre, ils représentent moins d’un demi-pourcent des cépages cultivés.

Qu’est-ce que le champagne rosé ?

On reconnaît le champagne rosé à sa méthode de production. Il en existe deux. La première est la plus commune pour un rosé, soit de fouler les raisins avec leurs peaux, en les laissant macérer pendant un certain temps. Ce processus permet au vin d’obtenir sa teinte rosée. Lorsque l’on parle d’un rosé d’assemblage, on veut dire qu’il est conçu d’un mélange de vin blanc et de vin rouge. Selon la méthode utilisée, le goût du champagne rosé sera différent. Dans le premier cas, on trouvera des vins à la robe plus intense et qui contiennent des tanins. Alors que dans le cas d’un assemblage, l’arôme sera plus léger et la couleur plus orangée que rose. À noter que les champagnes rosés ne sont populaires que depuis une dizaine d’années.

À quel prix peut-on trouver une bonne bouteille de Champagne ?

On peut trouver un Champagne d’une qualité de base, à partir de 20 euros. On recherchera des maisons telles que Piper Heidsieck, Gosset ou encore Lanson. Mais si l’on veut apporter une belle bouteille à nos hôtes, nous devrons toutefois augmenter le prix d’achat à près de 50 euros, alors que l’on pourra se procurer, par exemple, un Moët & Chandon de premier niveau. Une bouteille exceptionnelle peut facilement voir son prix augmenter dans les trois cents euros, et même bien plus encore.

A lire aussi

Les informations importantes pour intégrer une maison de retraite

administrateur

Comment publier une annonce légale pas chère ?

administrateur

Obtenir un financement de crédit chez Cofidis pour concrétiser votre projet : les étapes clés

administrateur

Nos conseils pour organiser un apéritif entre amis réussi

Claude

Pour la protection des animaux : dénoncer les chasses traditionnelles

Samuel

Le coworking pour améliorer la vie au bureau

administrateur

Que faire si vous partez en vacances bientôt et que votre passeport est périmé ?

administrateur

Le numéro Siret d’une association : pourquoi s’en servir ?

Tamby

L’importance de souscrire une assurance senior

Laurent